INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv

 
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
SPECIAL REPORT | 1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015             With the support of

INVESTMENT
FOR REGIONS

 1>6              7 > 13              14 > 21        22 > 32   33 > 39               40 > 46
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
1                                                                  1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015 | SPECIAL REPORT | INVESTMENT FOR REGIONS | EurActiv

                          SPECIAL REPORT | 1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015                                                             With the support of

INVESTMENT FOR REGIONS                                                    http://w w w.eurac tiv.com/archives/sec tions/investment-regions
         1>6                              7 > 13                           14 > 21                   22 > 32                         33 > 39                          40 > 46

Contents
Regional president confident of Juncker Plan flexibility................................p.1        Regions warn Juncker plan could eat cohesion funds....................................p.3
Markkula: Juncker Plan should change the mentality of Europe................p.2                    Juncker investment plan: project list imminent..............................................p.4
European Council mulls stability pact leniency...............................................p.2   Regions chief: ‘Use local nous to mobilise investment fund’.......................p.5

Regional
president
confident of
Juncker Plan
flexibility

                                                                                                                                                Photo: Andrei Shumskiy/Shutterstock

                                                                          Such flexibility would address warnings                  of allowing member states to contribute to
                                                                     voiced by political representatives of                        projects identified under the Juncker Plan
                                                                     Europe’s regions that Juncker’s €315 billion                  using structural funds, and offset their share
                                                                     investment plan could divert money away                       of co-financing such investments from their
                                                                     from the EU’s existing structural funds.                      balance sheets within the European semester.
                                                                          According to the Juncker Plan (see                            “Each [Juncker Plan] investment needs
                                                                     background), member states have been                          to be reviewed from the point of view
                                                                     offered the opportunity to top-up amounts                     of its impact, and the rules need to have
                                Markku Markkula                      in the European Fund for Strategic                            flexibility. I have heard that the Commission
                 [Flickr/Committee of the Regions]
                                                                     Investments (EFSI) - which will act as the                    recognises the need to be more flexible on
                                                                     investment vehicle for projects.                              this,” Markkula, the first Finn to head up a
Published 27/02/2015                                                      The Commission has pledged that                          major European institution, said.
                                                                     member state contributions to the EFSI                             Markkula said that he wanted to bring
The Commission is prepared to                                        will not be counted for the purposes of the                   about a “change of mentality” in the way
consider flexibility for member                                      stability and growth pact.                                    the EU approaches regulation, with regional
states, in order to offset structural                                     Elected President of the European                        participation feeding into the decision-
funds from their annual budgets                                      Committee of the Regions (CoR) with                           making process.
under the Stability and Growth                                       effect from this month, Markku Markkula                            He also said that the CoR had a role
pact, where these are used to co-                                    – a member of the centre-right National                       to play in the Ukraine crisis, saying that
finance Juncker Plan projects (see                                   Coalition Party of Finland – called for                       regional experience should be brought
background), according to the new                                    regional collaboration on the Juncker Plan                    to bear in helping Ukrainians to build
president of the Committee of the                                    projects in an interview with EurActiv.                       decentralised government structures and
Regions (CoR).                                                            EurActiv has previously reported that                    to rebuild infrastructure damaged by the
                                                                     the European Council is mulling the idea                      conflict.
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
2                                               1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015 | SPECIAL REPORT | INVESTMENT FOR REGIONS | EurActiv

Markkula:
Juncker
Plan should
change the
mentality of
Europe
Published 27/02/2015

    In an interview with EurActiv’s Jeremy                                                                              http://eurac.tv/4Ut
Fleming, Markku Markkula talked about his
new role as president of the Committee of the
Regions and the importance of the regional       plenary a special resolution on the Juncker    we can integrate better private investments,
input on the Juncker plan.                       Plan where we are putting all our concrete     the knowledge coming from Universities,
                                                 proposals”, Markkula said. “If we take         that’s our role - to get the regional voice
    “We are having in mid-April in our           stronger the perspective of the regions, how   heard”.

                                                                                                Fears that exemptions will funnel
European                                                                                        money to Juncker plan

Council mulls                                                                                        The Commission has pledged that
                                                                                                member state contributions to the EFSI
stability pact                                                                                  will not be counted for the purposes of the
                                                                                                stability and growth pact.
leniency                                                                                             At a plenary session held yesterday (13
                                                                                                February), the Committee of the Regions
Published 13/02/2015                                                                            (CoR) adopted a resolution calling for
                                                                                                such flexibility to be extended across all
The European Council is mulling                                                                 cohesion and structural funds.
the idea of allowing member states                                                                   The CoR fears that national co-
to offset money designated for co-                                                              financing money from these instruments
financing projects, using structural                                  [Images Money/Flickr]
                                                                                                will leak to the new Juncker plan.
funds from their annual budgets                                                                      Yesterday’s resolution reflected a
under the stability and growth                                                                  similar demand made by the CoR last
pact, EurActiv has learned.                          It would also address warnings voiced      month.
                                                 by political representatives of Europe’s            Extending the exemption to all
     The proposal would enable member            regions that Juncker’s €315 billion            national and regional investment matching
states to contribute to projects identified      investment plan could divert money away        EU structural funds would be resisted by
under the Juncker plan using structural          from the EU’s existing structural funds.       fiscal hawks, since the total earmarked
funds, and offset their share of co-financing        Under Juncker’s plan (see background),     for the structural funds within the EU’s
such investments from their balance sheets       member states have been offered the            multiannual financial framework (MFF) is
within the European semester.                    opportunity to top-up amounts in the           roughly €350 billion.
     The plan would impact significantly         European Fund for Strategic Investments             Moreover, that sum mobilises similar
on southern European member states               (EFSI) - which will act as the investment
stricken by the financial crisis.                vehicle of the plan.                           Continued on Page 3
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
EurActiv | INVESTMENT FOR REGIONS | SPECIAL REPORT | 1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015                                                                           3

Continued from Page 2                                However a compromise is under                          In this scenario, co-financing
volumes of national and regional co-             consideration at the Council, EU officials            mobilised structural funds would also be
financing, with the EU share of investment       told EurActiv.                                        exempt from budget calculations within
ranging between 50% and 85% of total                                                                   the stability and growth pact.
spending.                                        Optimism that stability fund                               “The Commission has acknowledged
     That sum considerably outstrips the         flexibility can be extended                           – through its flexibility provision under
likely contribution of member states to                                                                the Juncker plan – that it is possible to
the Juncker plan, with EFSI underpinned               Instead of extending the Commission’s            apply such flexibility to the stability pact,”
with €5 billion coming from the European         flexibility proposal to all structural funds,         said one EU official, adding: “The issue is
Investment Bank and an €8 billion                the plan would see those projects identified          now under consideration among high-level
guarantee from existing EU funds designed        for investment by the Juncker plan opened             Council officials who feel that this would
to secure a contribution of €16 billion in       to structural fund co-financing from the              be a viable option.”
total, from the institutions.                    member states.

Regions warn
Juncker plan
could eat
cohesion
funds                                                                                             Fan of Euro notes on scales [Flickr/TaxRebate.org.uk]

Published 05/12/2014
                                                 the calculations of national deficits within               The CoR underlined that any overlaps
Political representatives of Europe’s            the so-called European Semester, a scheme             between EFSI and the European Structural
regions warned yesterday (4                      that gives the Commission the power to                and Investment Funds “must be avoided”
December) that Juncker’s €315                    review drafts of national budgets and provide         and called on the EU executive to “clarify
billion investment plan could divert             recommendations that governments have to              the complementarity needed between these
money away from the EU’s existing                follow.                                               investment funds.”
cohesion funds.                                       Commission sources have told EurActiv                 Member states currently commit their
                                                 that Slovakia, Finland and Spain have already         own resources to elicit existing EU structural
     At a plenary session held in the European   expressed an interest in making such ‘top-up’         funds – worth €350 billion during the
Parliament, the Committee of the Regions         payments.                                             current multi-annual financial framework,
(CoR) endorsed the Commission’s decision              The CoR resolution called for the deficit        which runs from this year until 2020.
to exempt public investments projects from       discount to be spread across all cohesion                  “The regions fear that faced with limited
deficit calculations under the Stability and     funding.                                              resources for allotting funds within the
Growth Pact.                                                                                           member states, the attraction of investing in
     But CoR members called for the move to      Hands off our structural funds                        a fund offering a deficit discount procedure
be extended across all cohesion and structural                                                         might draw resources away from the existing
funds, as they fear the national co-financing         “The Committee of the Regions’                   projects,” a CoR spokesman told EurActiv.
money from these instruments will leach to       demand that national co-financing of the                   “What we don’t want is for this [Juncker
the new Juncker plan.                            European Structural and Investment Funds              plan] to lead to substitutional activity. We
     Under Juncker’s plan, member states         be exempted from deficit calculations of the          want that activity already there through
have been offered the opportunity to top-        Stability and Growth Pact and asks therefore          structural funds, ESIF and other existing
up amounts into the European Fund for            the European Commission to assess the                 funds to remain, and for the Juncker initiative
Strategic Investments (EFSI) - which will        feasibility of this demand,” the resolution –         to add to that,” said Sir Albert Bore, the vice-
act as the investment vehicle of the plan.       unanimously adopted by the regional body              president of the socialist group in the CoR
The money they provide is discounted from        – said.                                               and the leader of Birmingham council.
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
4                                                1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015 | SPECIAL REPORT | INVESTMENT FOR REGIONS | EurActiv

Juncker
investment
plan: project
list imminent
Published 03/12/2014

European regions and sectors
hoping to benefit from the new
€315 billion Juncker investment
plan will be named on a list set to
be published shortly by a joint task
force of the European Investment
Bank and the Commission.

     An EU official told EurActiv that not
all the projects listed by the task force will
actually receive money from the fund, but
the list will serve as an indication of those
which might do so.
     The list will be included in further
details of the investment plan that will                                                                    Jean-Claude Juncker [EPP/Flickr]
be put before EU heads of state and
government meeting in Brussels later this
month (18-19 December).                           an independent investment committee          added-value, having the greatest impact
     The exact details of how the fund will       consisting of experts will be chosen to      locally,” Michel Lebrun, the President
be administered are still under discussion,       deal with the day-to-day handling of the     of the Commissitee of the Regions told
the EU official said, though these too will       fund.                                        EurActiv in an interview.
also be tabled at the December summit.                Projects “with high socio-economic            Lebrun said that he agreed with
     Broadly        speaking,      a     new      returns” and which can begin at latest       the Commission’s stated aim that there
administrative council to be controlled           within the next three year and which have    should be no thematic or geographic pre-
jointly by the EU executive and the               the potential to leverage other sources of   allocations.
European Investment Bank will decide              funding will be preferred.                        “All regions have their own specific
on how the investments are made, but the                                                       investment needs and all regions have
detailed mechanics of how this will work          Fund encouraged not to dismiss               projects that should be judged on their
are still under discussion.                       smaller projects                             own merits,” Lebrun said.
     Miguel Gil-Tertre – a member of Vice                                                           However, he said that size and
President Jyrki Katainen’s cabinet – said              They should also be of reasonable       scalability should not rule out smaller
that the decision-making process would            size and scalability, according to the EU    projects.
be detached from the politics of the EU           executive.                                        “What I would like to see in the Plan’s
executive to ensure impartiality.                      The Commission and the EIB will         implementation is particular attention
     The list will include projects from          also launch a major programme of             given to small-scale projects and clusters
all 28 member states, which have been             technical assistance to identify projects    of projects that can be undertaken at the
sending lists of possible investment              and help make them more attractive for       local and regional level,” he said.
projects to the task force over the past          private investors.                                “These types of projects might not
fortnight.                                             “What is important is that the funds    make the headlines but taken together can
     The EU official told EurActiv that,          go where they are most needed and used       have an enormous and rapid impact on
in addition to the new advisory council           to fund projects that bring the most         employment and prosperity,” he added.
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
EurActiv | INVESTMENT FOR REGIONS | SPECIAL REPORT | 1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015                                                                      5

Regions
chief: ‘Use
local nous
to mobilise
investment
fund’
Published 02/12/2014                                           Michel Lebrun was elected interim President of the Committee of the Regions in 2014
                                                                  Michel Lebrun [Flickr/Committee of the Regions/Tim De Backer - with permission]

Committee      of   the    Regions’
President Michel Lebrun welcomes               of President Juncker it is “smart public            term investments and €75 billion for SMEs
the EU’s new investment fund plan,             money”. Using the EU budget to partially            and mid-cap firms over the period 2015-
but calls on the expertise of local            cover potential losses of private investors         2017; do either of these funding measures
regions to be deployed to maximise             who invest in projects does carry risks and         apply better to the regions of Europe?
its impact.                                    it is wiser to test it with limited public
                                               resources and assess its implications before             What good are broadband internet
    A former Belgian federal MP, Michel        surging forward.                                    and improved transport infrastructure
Lebrun was the head of the Christian                The commitment made by President               if companies do not take advantage of
Democratic group, and he has served as         Juncker that future contributions to the            them creating jobs? Middle capitalisation
minister of higher education, research         Fund from Member States will be excluded            companies, and even more so SMEs, are
and international relations in the French      from the Stability and Growth Pact                  the backbone of our regional economies
community. He became Member of the             calculations of deficit is a step in the right      and create the vast majority of jobs in the
Committee of the Regions (CoR) in 1994 and     direction towards increased flexibility. The        EU. They need financing and currently
was elected its president this year.           same logic should be extended to all national       many struggle to find sufficient amounts or
                                               and regional co-financing in the context of         at acceptable conditions. It is clear that this
     He answered questions put by EurActiv’s   the European Structural and Investment              extra support for companies can have a huge
Jeremy Fleming                                 Funds. Indeed, this would allow Member              impact in unlocking growth. Long-term
                                               States, and also cities and regions, to make        investments and the financing of SMEs
    What are your first reactions to the       today the investments that will help deliver        and mid-cap firms go hand in hand which
Juncker investment plan announced this         the growth and the jobs of tomorrow.                together, I believe, can kick-start growth in
week?                                                                                              Europe’s regions and cities.
                                                   Does      the   fifteenfold     multiplied           These two pillars of the Plan as
     I welcome this investment plan which      leverage seem feasible to you?                      complementary: they are the two sides
has the potential to mobilise private                                                              of the same coin. Long-term investment
investment and kick-start growth and job           The figure of fifteen is a simple estimate.     in     transport     and     communication
creation so badly needed in Europe. The        The final figure will depend on individual          infrastructure,     energy,    research      or
three main strands (the creation of the        projects and their capacity to attract new          education, are key to enhance the economic
European Fund for Strategic Investments,       investors and private investors. Other              and social development prospects of our
the establishment of a credible project        funds under the European Investment                 regions. They give a solid basis for our
pipeline and an ambitious roadmap) look        Bank’s responsibility are reaching a higher         economies to build upon and in the case of
indeed very much like an “investment           multiplier effect of 1:18 so I see no reason        investments in renewables or resource and
offensive that optimises our economic          to doubt this estimate at this stage.               energy efficiency, are necessary to preserve
policy”, as Juncker called it.                                                                     our environment and in the long run our
     The Plan does not provide fresh               The new European Fund for Strategic             well-being.
public money but it does use it in a way       Investments     totalling   €21     billion   is
that can maximise its impact. In the words     expected to generate €240 billion for long-         Continued on Page 6
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
6                                               1 Dec. 2014 - 28 Feb. 2015 | SPECIAL REPORT | INVESTMENT FOR REGIONS | EurActiv

Continued from Page 5                            maximise its territorial impact. We should     across the EU, I am confident that the
                                                 not forget that more than 70% of public        CoR will put its full weight behind the
    The method of distribution of the            investment in Europe are made by local         Investment Plan.
funds will be decided by an administrative       and regional authorities. Therefore we             Can you give examples of the types of
council jointly controlled by the EIB and        should ensure that we make the best            regions – and project – that are likely to
the Commission, though no quotas are             use of local and regional expertise in         benefit most from the plan?
foreseen in respect of member states, or         identifying and implementing projects              What I would like to see in the Plan’s
indeed regions. Do you think that is the         worthy of investment and ensure those          implementation is particular attention
best way to administrate the new funds?          investments are also focused on small-         given to small-scale projects and clusters
                                                 scale projects and clusters of projects at     of projects that can be undertaken at the
     What is important is that the funds go      sub-national level. Due to their quicker       local and regional level. These types of
where they are most needed and used to           implementation, these projects often           projects might not make the headlines
fund projects that bring the most added-         instigate the most immediate impact on         but taken together can have an enormous
value, having the greatest impact locally.       growth and jobs.                               and rapid impact on employment and
This is why I welcome President Juncker’s             Since the funds are intended to act       prosperity. The reason for this is that
speech to the European Parliament where          as levers for growth, will there be a bias     these projects can often be implemented
he explicitly stated that “all levels of         towards those regions – particularly the       much faster and that thanks to cities and
government” shall be mobilised in the            southern Mediterranean countries –             regions’ knowledge of local strengths and
investment Plan so regions and cities have       which have suffered most as a result of the    challenges, truly respond to the needs of
a key role to play. Their knowledge of           financial crisis? Will that suit the CoR?      European citizens and businesses.
the local economy and local challenges is             The Commission’s Communication
invaluable in identifying the best projects      is very clear in this respect: “there should
to be funded. It is essential to make the        be no thematic or geographic pre-
most of this expertise in the governance         allocations”. This is key to ensuring that
of the Fund if it is to fulfil its potential.    projects are chosen on the basis of their
                                                 quality and utility and that we do not
                                                                                                  For
    What will the CoR be looking for from
the plan in order to deem it a success?
                                                 finance the construction of bridges to
                                                 nowhere just to tick a box. The projects
                                                                                                  information
     It’s important to remember that this
                                                 selected for funding will be chosen based
                                                 on their societal and economic added value       on EurActiv
                                                 and I fully support this approach. But this
                                                                                                  Special
Plan is an additional tool to stimulate
private investment and could have a              does not mean that all the funds will be
serious impact. But, as President Juncker        channelled to less favoured regions. All
has said, it comes on top of many other EU
initiatives. EU structural and investment
                                                 regions have their own specific investment
                                                 needs and all regions have projects that
                                                                                                  Reports...
funds are the key investment tool of the         should be judged on their own merits.
Union not only because of the quantity of        Simply because an infrastructure project
resources, €350 billion over seven years,        is located in a more economically
                                                                                                  Contact us
but because of the unique approach it            developed part of Europe does not mean           Davide Patteri
                                                                                                  paexecutive@euractiv.com
takes requiring the involvement of EU,           that it cannot have a hugely beneficial          tel. +32(0)2 788 36 74
national, regional and local actors in           impact for the region and for the EU as
delivering growth. We will look at the           a whole. What is important is that there
                                                                                                  Natalie Sarkic-Todd
                                                                                                  euprojects@euractiv.com
impact of the Plan on Europe’s regions           is synergy between the Juncker Plan and          tel. +32(0)2 788 36 63
and cities but we are aware that it is not       the European Structural and Investment
our only bet.                                    Funds, to avoid duplication and make             Other relevant contacts:
     Also rather than starting to consider       possible the concentration of funds where        Rick Zedník
whether this Plan will be a success, what        the real need is. The countries and regions      ceo@euractiv.com
                                                                                                  tel. +32(0)2 226 58 12
is important in the coming weeks and             that have suffered the most from the crisis
months is to do everything in our power          will of course have greater needs in some        Jeremy Fleming-Jones
                                                                                                  jeremy.fleming.jones@euractiv.com
to make sure that it is one. The CoR             respects but as long as the allocation of        tel. +32(0)2 788 36 85
has already begun work and intends               funds is made on an objective and fair
to provide proposals to strengthen and           basis, and maximises territorial impact
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
ÉDITION SPÉCIALE | 26 - 30 janvier 2015                                                                              Avec le soutien de

LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS                                                     http: //w w w.eurac tiv.fr/sec tions/le-plan-juncker- et-les-regions
          1>6                                 7 > 13                              14 > 21                     22 > 32                              33 > 39                              40 > 46

Table des matières
Le financement du plan Juncker pose question........................................................... 7   Le plan Juncker pourrait avoir des effets pervers sur la politique régionale.......11
Vincent Aussilloux : « Le plan Juncker doit sortir des logiques                                             Bernard Soulage: « Le plan Juncker marque une petite
partisanes et bénéficier aux projets les plus rentables »........................................... 8      volonté d’investissement de la part de l’UE ».............................................................12
Les régions tentent de s’impliquer dans le plan Juncker.........................................10

Le
financement
du plan
Juncker pose
question
Le plan Juncker suscite des
questions sur son architecture et
son financement. Mais le monde de                                                                                               Le Comité des régions à Bruxelles - © European Union / CoR
la finance attend avec impatience
ces « project bonds sous stéroïdes ».
                                                                            mécanisme d’interconnexion européen                                  nécessairement de déshabiller Paul pour
     Appelé de ses vœux par la France de                                    (MIE), consacré aux transports et aux                                habiller Jacques. C’est ce que montre
longue date, le plan d’investissement que                                   réseaux européens. Un montant sous forme                             l’exemple du Canal Seine-Nord Europe,
l’UE est en train de mettre en place n’est                                  de garantie, et qui comptera double (16 ) en                         un des principaux projets d’infrastructure
qu’une pâle image des projets initiaux de                                   raison de la qualité de la signature. La BEI                         du moment, dont le financement nécessite
l’Hexagone. La France souhaitait 1200                                       doit de son côté apporter 5 milliards, pour                          4,5 milliards d’euros. L’UE s’est engagée
milliards sur 4 ans, le plan actuel représente                              un fonds de départ de 5+16, soit 21 milliards                        à y contribuer à hauteur de 60 %, par le
315 milliards sur 3 ans. Un montant déjà                                    d’euros. A partir de là, le programme                                biais du Mécanisme pour l’interconnexion
arraché de haute lutte aux partisans de                                     d’investissement de la Commission Juncker                            en Europe. Or ce dernier va justement être
la rigueur monétaire, dont le principe se                                   parie sur un effet « démultiplicateur » de 15.                       allégé d’une partie de ses fonds par le plan
retrouve dans l’architecture du dispositif.                                      Un coup de poker qui s’inspire aussi                            Juncker, soit -3,3 milliards sur trois ans. Le
En effet, pour l’heure, seulement 2 milliards                               de l’idée qu’un investissement privé sera                            mécanisme est doté d’un budget total de 23
de fonds publics y sont consacrés, en                                       économiquement plus efficace qu’un                                   milliards sur 5 ans.
provenance du budget européen.                                              investissement public. La rentabilité étant
                                                                            a priori plus probable, les investissements                          Flou artistique
6 milliards prélevés sur des                                                potentiels seront plus importants.
programmes en cours                                                                                                                                   Le Canal Seine-Nord, qui fait partie
                                                                            Risque de déshabiller Paul pour                                      des 5 priorités européennes, à l’instar du
     Au total, l’UE prévoit de verser 8                                     habiller Jacques                                                     train Lyon-Turin, pourrait conserver son
milliards d’euros, mais sur cette somme,                                                                                                         budget. Mais rien n’est acquis et un flou
6 milliards d’euros étaient déjà budgetisés                                     Mais les parties prenantes ne sont                               artistique demeure. Ainsi, ces deux projets
pour abonder le programme de soutien                                        pas dupes : ce nouveau mécanisme se
à la recherche Horizon 2020, ainsi que le                                   fera à budget constant. Ce qui suppose                               Suite à la page 8
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
8                                               26 - 30 janvier 2015 | ÉDITION SPÉCIALE | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | EurActiv

Suite de la page 7                                 d’une part des experts, et d’autres part des         Commission. Le programme est encore en
majeurs pour la France n’ont pas été insérés       représentants des parties prenantes (BEI,            devenir et les travaux associent désormais
dans la liste des projets français candidats       Commission).                                         plus d’acteurs, y compris les collectivités
au plan Juncker, justement parce que la                                                                 locales comme les régions européennes qui
                                                   Interrogations sur la mise en place                  devraient désormais être impliquées dans le
                                                                                                        processus, après ne pas l’avoir pas été au sein
                                                        Au-delà des questions encore sans               des « task forces » initiales mise en place en
France souhaite qu’ils soient financés par         réponse, le plan Juncker s’est aussi attiré          novembre entre BEI, Etats et Commission.
le Mécanisme pour l’interconnexion en              des critiques quant à ses chances de                      Sur le fond, l’appétit des investisseurs
Europe. L’Italie a en revanche inscrit le          succès. L’agence S&P souligne ainsi, au              européens pour des investissements
Lyon-Turin dans sa propre liste….                  rang des risques, celui que le plan n’attire         garantis semble avoir été démontré par les
     Concrètement, « sur 4 ans, cela               pas suffisamment de capital, et qu’il peine          « project bonds » mis en place par la BEI,
représente 16% de moins pour les projets           à convaincre que les investissements en              qui représentent un réel succès en terme de
transports européens et 790 millions               infrastructures permettent de relancer la            levée de fonds. Parmi les 5 premiers projects
d’euros dès 2015 » souligne la député              croissance. La liste à la Prévert de 2000            bonds mis en place, la France héberge
européenne Karima Delli, qui regrette que          projets présentée jusqu’à maintenant                 notamment celui d’Axione infrastructures,
« ce qui devait être un investissement est en      n’aide pas : au total, les Etats ont mis sur         premier project bond sur les infrastructures
réalité une nouvelle coupe dans un budget          la table pour 1300 milliards de propositions         numériques, il porte sur l’installation du
européen déjà réduit à peau de chagrin,            d’investissement sans hiérarchiser leurs             Très Haut Débit dans des zones cibles.
selon la logique d’austérité qui guide encore      priorités, à l’exception des Pays-Bas et du               Les projets qui seront financés par le
la Commission ».                                   Royaume-Uni.                                         Fonds européen pour les investissements
     Les députés européens globalement                                                                  stratégiques qualifiés de « project bonds sous
favorables à la mise en place d’un plan            La plan Juncker, ou les « project                    stéroïdes » par un fonctionnaire européen,
d’investissement regrettent en revanche de         bonds sous stéroïdes »                               devraient rencontrer une demande encore
ne pas avoir voix au chapitre. Logé au sein                                                             plus importante de la part des investisseurs,
de la Banque Européenne d’Investissement,               Une erreur qui peut aussi s’expliquer par       ce qui permettrait de faire baisser leur
le nouveau Fonds d’investissement sera géré        la précipitation du plan, annoncé 3 semaines         coupon. Et d’assurer leur financement,
par un double conseil d’administration,            après la prise de fonction de la nouvelle            selon des spécialistes du crédit.

Vincent
Aussilloux :
« Le plan
Juncker doit
sortir des
logiques
partisanes
et bénéficier                                                          Vincent Aussilloux est responsable de la recherche du think-tank France Stratégie

aux projets                                        La logique macro économique                          la demande. Une théorie expliquée
                                                   du plan Juncker vise à relancer la                   par Vincent Aussilloux, chef du
les plus                                           croissance, en injectant de l’argent                 département recherche au think-
                                                   dans les zones particulièrement
rentables »                                        affectées par le ralentissement de                   Suite à la page 9
INVESTMENT FOR REGIONS 1 6 14 21 - Euractiv
EurActiv | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | ÉDITION SPÉCIALE | 26 - 30 janvier 2015                                                            9

Suite de la page 8                               il faudrait surtout renforcer la finance de            Ce qui est certain c’est qu’il n’est pas
tank France Stratégie, qui dépend                marché. La Commission travaille sur une           question de répartir l’enveloppe du plan
du Premier ministre.                             nouvelle directive sur le marché unique           Juncker artificiellement entre les 28 États
                                                 des capitaux, mais cela prendra du temps.         membres : cela n’aurait pas de sens. Il
    L’Europe a-t-elle vraiment besoin d’un       Aujourd’hui les grandes entreprises se            faut choisir les projets les plus rentables,
plan d’investissement aujourd’hui alors          financent sans problème sur les marchés,          non financés par le marché et les plus
que les liquidités sont abondantes ?             mais les petites et moyennes n’y arrivent         utiles. Par ailleurs, c’est surtout dans les
                                                 pas. Du coup certaines d’entre elles se           pays où la demande est insuffisante qu’il
     La zone euro est dans une phase de          financent sur le marché américain, c’est          faut investir, notamment dans les pays du
stagnation de la croissance. Il y a un vrai      le cas de grosses PME innovantes. Et les          Sud. Si on commence à vouloir répartir
risque de déflation : les derniers chiffres      investisseurs finissent par insister pour que     artificiellement les sommes, on perd la
de l’inflation reflète une évolution des prix    le board s’installe près d’eux : cela incite      logique qui est derrière le plan Juncker
négative. La politique monétaire doit être       les délocalisations. Il faut donc mieux           et on risque de financer des projets non
activée en réponse à ce problème, et la BCE      développer le capital-risque en Europe, et        rentables et inutiles, des “éléphants blancs”.
le fait notamment avec la perspective du         décloisonner les marchés qui sont encore               En revanche, il serait souhaitable
Quantitative Easing.                             très nationaux. Il y a beaucoup de capitaux       de créer un second fonds, qui serait
      Mais les instruments monétaires sont       en Allemagne, mais peu d’accès aux                complémentaire,         et    qui    pourrait
insuffisants : il faut une vraie relance de la   informations sur les projets des entreprises      fonctionner sous le principe de subventions
demande, et pour cela la plupart des États       appartenant à d’autres pays de l’UE. Il           de projets non directement rentables :
n’ont pas de marge de manœuvre en raison         faut aussi standardiser les informations          c’est l’idée développée dans le rapport
des contraintes budgétaires. L’autre intérêt     que donnent les entreprises non cotées            Enderlein-Pisani-Ferry.
de ce plan de relance vise à améliorer           d’un pays à l’autre, ce qui simplifierait le
la compétitivité à terme : l’offre devrait       processus.                                            Comment les experts qui décideront
s’en trouver améliorée, et l’UE sera plus                                                          des projets élus ou non au plan Juncker
attractive avec de meilleures infrastructures.         En quoi le plan Juncker peut-il             vont-ils être sélectionnés ?
                                                 contribuer à relancer la croissance ?
    Comment      fonctionnera     l’effet   de                                                            Il y aura un groupe d’experts de
levier ?                                              Un de ses principaux critères repose         la BEI, et d’autres provenant des États
                                                 sur la rapidité des projets : la logique est de   membres. Nous souhaitons qu’un tiers
     Le plan Juncker répond au besoin            ne financer que des projets qui démarrent         du quorum soit représenté par des experts
de mobilisation des capitaux : il n’y a pas      au plus vite, et qui ne se feraient pas sans      non européens, afin de sortir des logiques
de déficit d’épargne en Europe, mais les         ce fond, ce qui permettra de la croissance        partisanes stériles, ce qui permettra aux
contraintes de solvabilité imposées aux          additionnelle.                                    projets d’être sélectionnés pour leur
banques après la crise financière les a                                                            efficacité, et non en fonction d’affinités
rendues très frileuses. C’est pour cela que           Est-ce que la composante emploi des          nationales.
l’on a décidé de mettre de l’argent public       projets sera un critère important ?
en garantie : cela permet un effet de levier.                                                          EurActiv.fr | Aline Robert
Le simple fait que l’on réduise le risque             Pour l’instant les critères principaux
permet de mobiliser des fonds privés.            reposent sur la rapidité de lancement du
                                                 projet, la rentabilité de l’investissement
    Ne serait-il pas plus simple de              ainsi que son niveau de risque. Mais il
convaincre les banques de prêter de              n’est pas impossible que ces critères soient
l’argent aux entreprises pour investir           pris en compte. On peut imaginer un
plutôt que de permettre aux entreprises          plan de rénovation des bâtiments publics
d’accéder aux marchés des capitaux               pour améliorer leur efficacité énergétique.
comme aux États-Unis ?                           Ce sont des projets très diffus sur tout le
                                                 territoire, et pourvoyeur d’emploi.
     Non, parce qu’il ne faut pas risquer
une nouvelle crise financière en poussant             Est-ce que les États du Sud de l’UE
les banques à prendre trop de risques ! Les      vont bénéficier plus que d’autres du plan
règles de solvabilité sont justifiées. Pour      Juncker ?
compléter le financement des banques,
10                                              26 - 30 janvier 2015 | ÉDITION SPÉCIALE | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | EurActiv

Les régions
tentent de
s’impliquer
dans le plan
Juncker
Les régions françaises veulent
prendre part au plan Juncker, dans
lequel elles voient une opportunité
pour financer certains de leurs
projets. Elles n’ont pour l’heure
guère été consultées sur le sujet.

    En décembre, la France a présenté                                     Les ferries se succèdent chaque jour entre le port de Dover au Royaume-Uni)
                                                                                                       et de Calais (France)-Paul J Martin/shutterstock
une liste de 32 projets qu’elle considère
comme éligible au plan d’investissement
de 315 milliards d’euros porté par la              françaises à se mobiliser pour identifier          structurels européens; dans ces cas-là, les
Commission européenne. Une liste                   des projets susceptibles d’être financés           régions seront impliquées dans la mise en
élaborée par le gouvernement, sans                 en partie par le plan Juncker » explique           place et le suivi des projets » a expliqué la
consultation des régions.                          Pascal Gruselle.                                   Commission européenne à EurActiv.
    « Malheureusement, les 32 projets                   Pour l’heure, des premiers contacts
présentés par le gouvernement ont été              ont été pris. « Les présidents des régions         Des projets en régions
choisis de manière unilatérale » regrette          françaises ont rencontré Philippe Leglise-
Pascal Gruselle, en charge des affaires            Costa (alors conseiller Europe à l’Élysée)              Parmi les projets mentionnés dans
européennes à l’Association des régions de         au début du mois de décembre afin                  la liste française figurent pourtant déjà
France (ARF).                                      d’aborder le plan d’investissement »               quelques projets d’infrastructure –
                                                   indiquet-t- on à la région Ile-de-France.          notamment dans les transports – dans
Manque de consultation                                  Le président de la région Ile-de-             lesquels les conseils régionaux sont en
                                                   France s’est également rendu en novembre           première ligne.
     Un manque de consultation reconnu             à Bruxelles pour échanger sur le sujet.                 C’est notamment le cas de l’autoroute
en filigrane dans la contribution                  Mais du côté de la région Rhône-Alpes,             ferroviaire atlantique, auquel sont
française, dont l’objet n’était pas «              on regrette « qu’aucun rendez-vous ne              associées pas moins de cinq régions
d’identifier et d’inclure des projets portés       soit pris pour l’heure avec les services           (Aquitaine, Centre, Ile-de-France, Nord-
par les collectivités territoriales et les         de la Commission européenne ou avec                Pas de Calais et Poitou-Charentes), ou
collectivités d’outre-mer susceptibles de          le gouvernement français » explique son            encore de l’extension du port de Calais,
remplir les critères » souligne le texte, ni       vice-président, Bernard Soulage.                   projet porté en partie par la région Nord-
« d’associer et de consulter pleinement                 « On est toujours dans l’expectative          Pas de Calais.
les différentes parties prenantes sur cette        concernant ce plan d’investissement.
liste (collectivités locales, parlementaires,      Est-ce que les régions sont vraiment               Le port de Calais se positionne
opérateurs etc) ».                                 concernées par le plan ? Cela reste à voir »
     La liste des projets portée par la            s’interroge Pascal Gruselle.                           L’extension du port de Calais,
France, qui reste pour l’heure « à vocation             Pour la Commission européenne,                principal moyen de passage de la France
illustrative », est amenée à évoluer. Une          la coopération avec les régions semble             au Royaume-Uni, prévoit le doublement
brèche dans laquelle comptent bien                 être envisagée de manière assez réduite.           de la capacité du port de Calais. Un
s’engouffrer les régions.                          « Certains projets proposés par la                 projet censé permettre de répondre à
     « Le président de l’Association des           Commission et les Etats-membres
régions de France a appelé les régions             peuvent être cofinancés par les fonds              Suite à la page 11
EurActiv | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | ÉDITION SPÉCIALE | 26 - 30 janvier 2015                                                           11

Suite de la page 10                                                                            d’hériter de la gestion d’une importante
l’engorgement du port pour un coût total       Le plan                                         partie de la manne de 15,9 milliards d’euros
estimé de 900 millions d’euros.                                                                allouée à la politique de cohésion pour la
     « Figurer sur la liste des projets        Juncker                                         période 2014-2020. C’est aussi le principal
français éligibles au plan Juncker                                                             outil d’investissement de l’UE en faveur de
nous donne bon espoir d’obtenir les            pourrait avoir                                  la création d’emploi et de la croissance.
financements européens nécessaires » se
félicite Guillaume Dury, directeur adjoint     des effets                                      Additionalité garantie
à la direction des ports, de la mer et du
littoral de la Région Nord Pas de Calais.      pervers sur                                          Face aux inquiétudes des autorités
« De plus, cela crédibilise le projet auprès                                                   régionales, la commissaire européenne à la
des investisseurs privés » poursuit-il.        la politique                                    politique régionale, Corina Cretu, a garanti
                                                                                               que les fonds du Plan Juncker viendraient
Effet vertueux                                 régionale                                       s’ajouter à ceux de la politique de cohésion,
                                                                                               et ne grignoteraient pas les fonds structurels.
     Premier signe de l’effet vertueux du      Pour encourager les États membres                    À l’occasion de la 140e session plénière
plan Juncker, le port de Calais a obtenu       à participer financièrement au                  du Comité des Régions qui s’est tenue
au mois de décembre la validation de la        plan Juncker, la Commission s’est               le 5 décembre, la commissaire a tenté de
Banque européenne d’investissement (BEI)       engagée à sortir leurs contributions            rassurer. « Au cours des discussions, certains
afin de lancer une émission obligataire, les   éventuelles du calcul de leur déficit.          représentants ont expliqué craindre que le
fameux « Project bonds » de 525 millions       Mais les régions craignent que la               plan d’investissement ne détourne l’argent
d’euros, qui permettra d’appuyer la partie     clémence de Bruxelles ne détourne               des politiques de cohésion existantes. Je
privée de l’investissement, d’un total de      l’argent public des fonds structurels.          souhaite dissiper ces inquiétudes : il n’y a pas
630 millions d’euros.
     « C’est la dynamique du Plan Juncker
qui nous a permis d’obtenir l’accord de
la Banque européenne d’investissement »
reconnait Guillaume Dury.
     De son côté, l’État français prévoit
de débourser 100 millions d’euros, les
collectivités locales 80 millions. Reste à
financer 90 millions d’euros, « que nous
allons demander à l’Union européenne »
explique Guillaume Dury.
     Ce financement européen pourrait
toutefois ne pas provenir du Plan Juncker,
mais du mécanisme pour l’interconnexion
en Europe (MIE). Doté de 23 milliards
d’euros, le MIE est affecté au financement                                          Le Comité des régions à Bruxelles - © European Union / CoR
des infrastructures de transports en
Europe sur la période 2014-2020, et une
partie doit être réorientée vers le plan            Le renforcement de l’investissement        de chevauchements entre le fonds européen
d’investissement.                              au sein de l’Union européenne via le plan       d’investissement et les fonds structurels »
     Le dossier de l’extension du port         Juncker de 315 milliards d’euros pourrait       a-t-elle affirmé.
de Calais doit être soumis au plus tard        ne pas être une bonne nouvelle pour tout             Une mise au point qui aura eu le mérite
fin février auprès de la Commission            le monde.                                       de rassurer – en partie- les représentants des
européenne pour une réponse vers la fin             Parmi les inquiets figurent les régions    régions françaises. « Il n’y a pas d’argent prélevé
du mois de juin 2015.                          françaises, principales gestionnaires en        sur le budget de la politique de cohésion, c’est
                                               France des fonds structurels européens, qui     déjà une bonne nouvelle ! » se félicite une
                                               craignent de voir cette politique desservie     source au sein de la région Ile-de-France
                                               par le plan Juncker.
                                                    En France, les régions viennent            Suite à la page 12
12                                               26 - 30 janvier 2015 | ÉDITION SPÉCIALE | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | EurActiv

Suite de la page 11                                      « Le problème est connu » concède               des pistes pour concilier les deux dispositifs
    Si l’additionalité entre les deux               le porte-parole de la Commission pour la             d’investissement. Elle explique par exemple
dispositifs semble garantie par la                  politique régionale. « Mais les régions doivent      que les fonds structurels européens peuvent
Commission européenne, ils pourraient               aussi se saisir du plan d’investissement, qui        être utilisés par les États membres pour
cependant se retrouver en situation de              représente une opportunité pour elles »              investir dans les projets financés par le plan
concurrence.                                        poursuit-il.                                         d’investissement.
                                                         Certains, au sein des conseils régionaux             Les États membres, mais aussi les
Possibles victimes collatérales                     voient davantage dans le plan Juncker une            régions sont encouragées à utiliser les fonds
                                                    fenêtre de tir pour négocier également               régionaux dont elles disposent sous forme
     En effet, la Commission a confirmé             l’exclusion de la part de cofinancements             de prêts, de fonds propres et de garanties
mi-janvier qu’elle ne prendrait pas en              nationaux du calcul du déficit public,               afin d’en démultiplier l’effet. L’objectif
compte les contributions nationales au plan         lorsqu’ils viennent compléter des projets            affiché est de doubler le recours des fonds
d’investissement dans le calcul du déficit des      bénéficiant d’un financement de la politique         structurels à ces instruments financiers pour
États membres participants.                         régionale. Une demande de longue date.               la période 2014-2020.
     Dans une communication distincte                     « Les régions françaises vont se mobiliser          Autre main tendue envers les région,
publiée le 13 janvier, la Commission a précisé      pour que la déductibilité des contributions          la Commission européenne a lancé le
que les contributions des États membres au          nationales au financement de projet soient           19 janvier en partenariat avec la banque
Fonds européen pour les investissements             thématiques (par exemple pour la transition          européenne d’investissement une cellule
stratégiques, bras armé du plan Juncker,            énergétique, le transport, etc… et pas               d’information à destination des autorités
ne seront pas prises en compte au moment            seulement réservées aux investissements              régionales. Baptisée fi-compass, elle a pour
d’évaluer l’ajustement budgétaire dans le           consentis via le plan d’investissement »             ambition d’orienter et d’accompagner les
cadre du Pacte de stabilité et de croissance.       explique une source proche du dossier.               régions européennes souhaitant porter des
     Ce qui donne un avantage concurrentiel                                                              projets dans le cadre du plan Juncker.
certain au plan Juncker pour attirer l’argent       Articulations possibles                                   Objectif assumé, passer au-dessus des
des États membres, au détriment de la                                                                    dispositifs parfois très centralisés des États
politique de cohésion qui n’auront pas le              Dans un mémo explicatif, la
                                                       ​                                                 membres en permettant aux régions de porter
même attrait pour l’Etat.                           Commission européenne tente de proposer              directement leurs projets auprès de l’UE.

Bernard
Soulage: « Le
plan Juncker
marque
une petite
volonté
d’investisse­
ment de la                                                               Bernard Soulage, Vice-president de la Région Rhône-Alpes au Comité des Régions
                                                                                                                       © European Union / Tim De Backer

part de l’UE »
                                                    impliquées dans sa mise en oeuvre.                   l’Union européenne en matière de PIB. C’est
Bernard Soulage, le vice-président                                                                       également la deuxième région française en
de la région Rhône-Alpes estime le                       Bernard Soulage est membre du Comité            termes de population, de PIB et de superficie.
plan Juncker peu ambitieux. Il espère               des régions européen (CoR) et vice-président
voir les régions françaises davantage               de la région Rhône-Alpes, cinquième région de        Suite à la page 13
EurActiv | LE PLAN JUNCKER ET LES RÉGIONS | ÉDITION SPÉCIALE | 26 - 30 janvier 2015                                               13

Suite de la page 12                                    Pour la première étape, au cours de
                                                  laquelle le gouvernement français a établi
    Les 315 milliards de plan Juncker vous        une liste de 32 projets et programme
semblent-ils suffisants pour relancer la          d’investissement étant éligibles au plan
croissance en UE ?                                Juncker, les Régions françaises n’ont pas été
                                                  consultées en amont. Je trouve d’ailleurs cela
     Ce plan d’investissement marque une          très classique de la part du gouvernement
“petite” volonté d’investissement de la part      français d’avoir un problème de consultation
de l’Union européenne. Mais il faut garder        et d’intégration des collectivités locales dans
à l’esprit qu’il y a très peu d’argent public     le processus de décision.
dans les 315 milliards d’euros. Si ce plan             C’est un problème de méthode. Il aurait
est un bon signal pour l’investissement           été logique – par exemple – d’organiser une
au sein de l’Union européenne, je pense           réunion avec les présidents des régions de
très honnêtement qu’il aurait pu être plus        France. Il y a aussi une Association française
ambitieux.                                        des régions (ARF) qui peut jouer un rôle au
     Au-delà de l’annonce du plan et de           sein de ce processus. Dans le cadre du dépôt
son mécanisme financier, la confirmation          de projets, il faut que le gouvernement
apportée par la Commission européenne             entame un dialogue avec les régions.
que les cofinancements qu’apporteront
les États membres dans le cadre du plan               La région Rhône-Alpes a-t-elle par
d’investissement ne seront pas pris en            exemple des projets qu’elle souhaiterait
compte dans le cadre de l’application du          voir financés en partie par le plan Juncker ?
pacte de stabilité est une excellente nouvelle.
Cela montre une véritable volonté de la part            Dans la région Rhône-Alpes, nous
de l’UE de mettre en œuvre les moyens de la       avons bien sûr le projet emblématique de la
relance de l’investissement.                      ligne ferroviaire Lyon-Turin. Mais ce projet
                                                  ne se situe pas sur une échelle de temps
    Justement, le fait que les États membres      compatible avec la mise en œuvre du plan
puissent déduire les co-investissements           d’investissement de l’UE.
réalisés dans le cadre du plan Juncker                  Nous avons par contre d’autres projets,
ne risque-t-il pas de déshabiller certains        comme le nœud ferroviaire lyonnais ou
investissements de l’État français qui ne         des projets dans le numérique et dans les
bénéficient pas de la même clémence               énergies renouvelables qui pourraient y
de la part de Bruxelles comme les fonds           prétendre.                                         Pour de
structurels européens ?                                 De fait, toutes les Régions françaises ont
                                                  déjà établi des programmes d’investissement        plus amples
     Il est vrai qu’il existe un risque de
concurrence entre les deux mécanismes
                                                  souhaitables et utiles (pour l’utilisation des
                                                  fonds structurels européens sur la période
                                                                                                     informations
de financements, je ne peux pas dire le           2014-2020) qui pourraient être réutilisés          sur les éditions
contraire. Mais on peut tout de même              dans le cadre du plan Juncker !
espérer que les fonds structurels européens             Le plan Juncker pourrait en tout cas         spéciales
continuent de bénéficier des cofinancements
de l’État français.
                                                  apporter un complément important aux
                                                  fonds structurels européens, grâce auxquels
                                                                                                     d’EurActiv...
                                                  les régions peuvent d’ores et déjà financer des
    Comment imaginez-vous le rôle des             projets d’infrastructure, car le mécanisme
                                                                                                     Contactez-nous
régions françaises au sein de ce plan             est plus rapide et plus souple.                    Alexis Poulin
                                                                                                     alexis.poulin@euractiv.com
d’investissement ?
                                                                                                     +33 175 612 500
                                                      EurActiv.fr | Cécile Barbière
    On a une visibilité très réduite sur les
                                                                                                     Aline Robert
                                                                                                     aline.robert@euractiv.com
perspectives du plan d’investissement, nous                                                          +33 175 612 503
sommes pour le moment encore au début
du processus.
You can also read
Next slide ... Cancel